Instruction en famille : vive la liberté !

Publié le par Jolilola

non_au_harcelement_des_familles_non_scolarisantes.jpg

 

message des parents qu'on embrasse bien fort !

 

25ème jour de détention pour nos 4 enfants.

Ils nous ont été enlevés suite à des dénonciations calomnieuses pour maltraitance.

Aujourd’hui, toutes les accusations de maltraitance, qu’elles soient physiques ou psychologiques, sont tombées. Voilà 25 jours que les enfants sont observés comme des rats de laboratoire… et les assistantes sociales, les éducatrices, nous les décrivent polis, gentils, bien éduqués, éveillés, curieux, intelligents…il faut l’entendre pour croire cette situation surréaliste.

Il semble qu’il ne reste plus, selon les mots en « off » du juge qu’un « problème d’éducation ».

On nous dit pourtant qu’ils sont bien éduqués….éducation ou plutôt instruction ?

Depuis 3 semaines, la requête des ASE (aide sociale à l’enfance) et du juge sont un leitmotiv : rescolarisez vos enfants. Ils vous seront rendus. Il ne peut y avoir d’injonction (il faut deux mauvais contrôles pédagogiques), alors « on » use de chantage.

Aujourd’hui, il s’agit d’un placement provisoire et nous pouvons toujours espérer que cette « machine infernale » comme l’a décrit le journaliste, va s’arrêter là et que le juge va enfin prendre une décision qui va nous permettre de récupérer nos enfants, cette semaine.

Mais rien n’est moins sûr, nous nous préparons à partir en appel.

Nous avons eu une avocate sous le couvert de l’aide juridique et cela s’est avéré catastrophique. Aujourd’hui, nous avons une avocate efficace et diligente et cela engendre des frais qui nous débordent. Alors, nous avons lancé une pétition, et un appel aux dons.

Petition : non au harcèlement des familles familles non scolarisante !

et le groupe facebook pour aider la famille

 

Publié dans Un petit bout de nous

Commenter cet article